Articles

Un étudiant de l’Université Tribhuvan administre de l’oxyde de diéthyle au moyen d’un masque de Schimmelbush. Mention de source : Dr Roger Maltby.

Les liens éther-nels entre Calgary et Katmandou

La Dre Jan Davies, professeure d’anesthésie et professeure agrégée de psychologie à l’Université de Calgary, a communiqué avec moi l’été dernier parce qu’elle voulait faire don de quelques instruments au Musée au nom du Foothills Medical Centre. Elle possédait en effet des objets susceptibles de combler certaines des lacunes de la collection sur le plan technique, tout en reflétant l’aspect culturel des travaux et de la recherche dans le domaine médical.

Collection de tubes pharyngés Tudor-Williams utilisés dans les salles d’opération du Foothills Medical Centre (FMC) de Calgary, en Alberta. Mention de source : Dre Jan Davies.

Collection de tubes pharyngés Tudor-Williams utilisés dans les salles d’opération du Foothills Medical Centre (FMC) de Calgary, en Alberta. Mention de source : Dre Jan Davies.

Parmi les objets en question se trouvaient quelques articles du Dr Roger Maltby, autrefois anesthésiologiste au FMC et professeur émérite en anesthésiologie à l’Université de Calgary. Or, ces articles, un masque de Schimmelbush et un inhalateur Epstein-Macintosh-Oxford dans sa mallette originale, avaient été employés pour enseigner la médecine au Népal durant les années 1980.

Robuste et portable, ce nébuliseur E. M. O. était conçu pour administrer un mélange d’air et d’oxyde de diéthyle (éther). Il est accompagné d’un livret de directives et d’une mallette de voyage à laquelle est encore attachée une vieille étiquette des lignes aériennes Canadien International. Mention de source : Dr Roger Maltby.

Robuste et portable, ce nébuliseur E. M. O. était conçu pour administrer un mélange d’air et d’oxyde de diéthyle (éther). Il est accompagné d’un livret de directives et d’une mallette de voyage à laquelle est encore attachée une vieille étiquette des lignes aériennes Canadien International. Mention de source : Dr Roger Maltby.

Au début des années 1980, l’Organisation mondiale de la santé prévoyait qu’il faudrait au moins 27 anesthésiologistes pour répondre à la demande durant cette décennie. Or, les systèmes en place ne permettaient pas d’en former un si grand nombre en si peu de temps. Quelques années plus tard, on ne comptait encore que sept de ces spécialistes pour l’ensemble du Népal, tous postés dans des hôpitaux de Katmandou, hors de portée des habitants des autres régions du pays.

Le masque de Schimmelbush est doté d’une rainure peu profonde sur son pourtour, conçue pour recevoir les petites fuites d’anesthésiant liquide. Mention de source : Dr Roger Maltby.

Le masque de Schimmelbush est doté d’une rainure peu profonde sur son pourtour, conçue pour recevoir les petites fuites d’anesthésiant liquide. Mention de source : Dr Roger Maltby.

Au printemps 1984, on a donc demandé à l’Université de Calgary de participer à l’établissement d’une formation en anesthésiologie à l’Université Tribhuvan de Katmandou. Le Dr Maltby avait alors accepté le poste de coordonnateur de l’équipe canadienne, et ce, même s’il n’avait aucune expérience en matière d’élaboration de programmes adaptés aux circonstances de pays en voie de développement. L’hiver dernier, lors d’une conversation téléphonique, le Dr Maltby a expliqué sa décision en supposant qu’on ne lui aurait pas demandé d’exercer ces fonctions si on ne l’avait pas jugé capable de le faire.

Je considère pour ma part que ce commentaire occulte l’importance du rôle qu’il a joué. Il a en effet consacré non seulement des mois à la fois au Népal pour mettre le programme en place, mais aussi des années à planifier, à évaluer et à analyser les diverses composantes. S’il maintient que « ce programme a toujours été le leur », nous savons que le Dr Maltby a été essentiel à sa réalisation.

Un étudiant de l’Université Tribhuvan administre de l’oxyde de diéthyle au moyen d’un masque de Schimmelbush. Mention de source : Dr Roger Maltby.

Un étudiant de l’Université Tribhuvan administre de l’oxyde de diéthyle au moyen d’un masque de Schimmelbush. Mention de source : Dr Roger Maltby.

This is the kit ! Donated to the Museum by Parks Canada in March 2013.
Photo: CSTMC/T.Alfoldi

Trousse d’études de la neige de George Klein

Mes recherches sur le dévelopement des sciences de la neige et des avalanches au Canada a débuté en décembre 2012 après avoir fait plusieurs demandes de renseignements quant à l’emplacement d’une trousse d’étude de la neige développé par George Klein.

Trousse des sciences de la neige de Klein, 1947-2013
Manufacturier : Conseil national de recherches Canada, Division of Building Research
Endroit : Lieu historique national du Canada du Col-Rogers, C.-B., Parcs Canada, Parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers
No. d’artefact no. : 2013.0059.001-.010

Un pionnier du programme du satellite Alouette et membre du Panthéon canadien de la science et du génie, Klein est considéré comme l’un des inventeurs les plus prolifiques au Canada. Il a développé une trousse des sciences de la neige dans les années 1940. Mais où était-elle, et comment pourrait-on la recueillir ?

Ces trois instruments provenaient d’une des trousses originales de Klein. Ils furent utilisé dans les années 1950 pendant la construction de l’autoroute Transcanadienne au Col-Rogers par deux pionniers de la recherche sur les avalanches au Canada – Noel Gardner et Peter Schaerer, un scientifique du CNRC.

Piqué par la curiosité, et connaissant bien les liens possible avec la recherche sur les avalanches au pays, j’ai décidé de faire enquête. Mais qui pourrait m’aider ? Des contacts ont été établis, me menant à avoir eu plusieurs discussions avec des gens du CNRC à Ottawa, avec le Centre d’avalanche de la Haute Gaspésie au Québec, le centre canadien des avalanches (CAC) à Revelstoke, Parcs Canada, et finalement, avec le programme ASARC de l’Université de Calgary.

La persévérance a porté fruit ! C’est en janvier 2013, avec l’aide indispensable du Dr John Woods, un naturaliste de Parcs Canada à la retraite, et un étudiant au doctorat du programme ASARC de l’Université de Calgary, qu’ils ont pu localiser une de ces fameuses trousses. Plus de soixante ans après avoir été conçue, elle servait encore, à la station de recherche du mont Fidelity dans le Parc national des glaciers du Canada, en Colombie-Britannique.

C’est lors de ma visite au Lieu historique national du Canada du Col-Rogers en mars 2013 que Jeff Goodrich et Jacolyn Daniluck de Parcs Canada ont fait don au Musée d’une seconde trousse d’études de la neige. Marqué par l’usure du temps, celle-ci (ci-dessus), et en utilisation jusqu’à récemment, comprenait quatre instruments d’origine de Klein : une balance à fléau estampé « NRC / DBR », un couteau à échantillonnage de la neige, un bol, ainsi qu’une jauge de densité de la neige.

Plot d’études de la neige,
Mont Fidélité, Parcs Canada, 1965, Parc national des Glaciers
Fred Schleiss tient une carte d’identité de cristal de neige et identifie le type et la taille des grains de neige. Vu accroché à la poignée de la pelle, la balance à fléau de Klein et le petit seau sont certains des instruments de bases servant à déterminer la densité de la neige aux divers profondeurs de ce plot d’étude.
Photo : Reproduit avec la permission de Parcs Canada.

Ces instruments furent développé dans les années 1940 par George Klein pour études visant à avancer ses recherches sur le dévelopement de trains d’atterissage-skis pour avions. Les recherches de Klein dans ce domaine ont contribué à l’établissement d’un standard internationale de classification de la neige aussi bien qu’aux études d’avalanches pendant la planification et la construction de la Route transcanadienne.

Merci à Johan Schleiss pour une visite de ce plot d’études de la neige.
Lieu historique national du Canada du Col-Rogers, C.-B.
Photo de l’auteur, mars 2013

Clickez ici pour voir VIDÉO « Chasse-neige sur la route Transcanadienne »

Vidéo pris du stationnement Bostok Creek au pied du mont Fidélité dans le Parc national du Canada des Glaciers, en Colombie Britannique.
Situé à une élévation de 1 900m, la station de recherche du Mt. Fidélité est une station de météo et sciences de la neige pour le controle des avalanches. Avec une accumulation moyenne de 14 mètres (42 pieds), c’est l’emplacement le plus enneigé au Canada et le 3e emplacement le plus enneigé au monde.
Photo/vidéo de l’auteur, février 2011.

 

Resources :

Terres des neiges en furie

http://www.landofthunderingsnow.ca/index-fra.php

Centre d’avalanche de la Haute Gaspésie

http://www.centreavalanche.qc.ca/

Le Panthéon canadien des sciences et du génie

http://cstmuseum.techno-science.ca/fr/pantheon/le-pantheon-george-j-klein.php

Lieu historique national du Canada du Col-Rogers

http://www.pc.gc.ca/fra/lhn-nhs/bc/rogers/index.aspx

Parc national du Canada des glaciers

http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/bc/glacier/index.aspx

Renseignements d’avalanche dans l’arrière pays

http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/bc/glacier/visit/a9.aspx

 

Remerciements :
Merci à Parcs Canada (Jeff Goodrich, Jacolyn Daniluck, et Johan Schleiss) pour le don de la trousse de Klein et autres objets au Musée. Au Dr John Woods, Wildvoices Consulting et Mike Conlan, Programme ASARC, Université de Calgary pour avoir trouvé les instruments de Klein encore en usage, et de nous avoir dirigé dans la bonne direction. Au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) pour l’utilisation de la photo du kit, et à M. Dick Bourgeois-Doyle pour avoir répondu aux nombreuses questions que j’avais sur George Klein.

Sources :

Bourgeois-Doyle, R., George Klein: The Great Inventor, National Research Council Press, Ottawa, Canada, 1994.

Klein, G.J., Method of Measuring the Significant Characteristics of a Snow-Cover, Report No. MM-192, National Research Council of Canada, Ottawa, November 1946.

Klein, G.J., Canadian Survey of Physical Characteristics of Snow-Covers, For presentation at the Oslo Conference of the International Union of Geodesy and Geophysics, National Research Council of Canada, Ottawa, June 1948.

Proceedings of 1947 Conference on Snow and Ice, Associate Committee on Soil and Snow Mechanics. Technical Memorandum No. 10 of the Associate Committee on Soil and Snow Mechanics, NRC, Ottawa, October 1947.

The International Classification for Snow, Issued by the International Association of Hydrology. Published as Technical Memorandum No. 31 by the Associate Committee on Soil and Snow Mechanics. National Research Council of Canada, Ottawa, August 1954.

 

Musée des sciences et de la technologie du Canada

http://cstmuseum.techno-science.ca/fr/pantheon/le-pantheon-george-j-klein.php

SMSTC / 2014