Nos examens et nos discussions se sont déroulés dans un espace public passablement occupé. Plusieurs visiteurs présents venaient du vaste complexe hospitalier de Manipal, voisin du musée.

Université d’été en Inde

Du 20 au 24 juillet, j’étais l’un des professeurs chargés d’un cours d’été inspirant et stimulant au Manipal Center for Philosophy and Humanities (MCPH) en Inde (co- organisé par le projet Cosmopolitanism and the Local in Science and Nature). Des étudiants diplômés venant de partout en Inde s’étaient réunis pour une semaine pour étudier le thème « Objets scientifiques et cosmopolitisme numérique ». Nous écartant du format traditionnel du séminaire, Varun Bhatta (MCPH), Roland Wittje (IIT Chennai) et moi-même avons organisé une visite au Musée d’anatomie et de pathologie de la faculté de médecine de l’Université de Manipal. Le musée sert principalement à l’enseignement de la médecine, mais il joue un rôle de plus en plus important pour l’éducation et la sensibilisation des habitants de la région.

Les participants examinent un spécimen dans la section consacrée au système nerveux central.

Les participants examinent un spécimen dans la section consacrée au système nerveux central.

Nous nous sommes séparés en six groupes pour examiner et commenter les objets exposés. Chaque groupe a procédé à un examen critique basé sur des questions ou des directives précises, par exemple « analyser les biais dans les expositions », « noter les réponses personnelles » « analyser les éléments locaux et cosmopolites d’un spécimen ou d’un objet exposé », « proposer d’autres sujets d’exposition » et « analyser les processus – techniques et culturels – ayant contribué à la production de l’objet final ».

J’étais plutôt nerveux à l’idée d’offrir cette séance avec des spécimens humains, moi qui étais plus habitué à utiliser des artéfacts conçus avec intention et fabriqués de métal, de bois, de verre et de plastique. Est-ce que les étudiants seraient en mesure de « disséquer culturellement » les spécimens dans le contexte scientifique apparemment étanche de l’exposition?

Préparation, choix, outils et techniques – un spécimen de cœur comme artéfact culturel.

Préparation, choix, outils et techniques – un spécimen de cœur comme artéfact culturel.

Les groupes ont fait des critiques brillantes (tout ça en 30 minutes), qui allaient bien au-delà du thème médical du musée. Les étudiants ont soulevé un certain nombre de questions relatives à la traduction (entre l’anglais et le kannada) pour des termes comme « monstre » dans l’énoncé « monstre anencéphalique », des préoccupations éthiques concernant la source des spécimens – des corps non réclamés qu’on retrouve en abondance à Manipal – et les répercussions de l’organisation et de l’exposition des spécimens comme des œuvres d’art; des questions culturelles au sujet du choix et de la présentation de certains thèmes et objets ainsi que de l’absence de mention ou de présentation des outils et des techniques utilisés pour préparer les spécimens; des questions au sujet des étiquettes, de la langue et de l’auditoire (les panneaux les plus grands étaient tous en anglais), des choix – techniques et culturels – qui avaient rendu notre rencontre possible. Ils ont abordé les notions d’objectivité dans la formation médicale et la pratique de la médecine et ont relevé des thèmes relatifs au sexe des spécimens dans toute l’exposition.

Nos examens et nos discussions se sont déroulés dans un espace public passablement occupé. Plusieurs visiteurs présents venaient du vaste complexe hospitalier de Manipal, voisin du musée.

Nos examens et nos discussions se sont déroulés dans un espace public passablement occupé. Plusieurs visiteurs présents venaient du vaste complexe hospitalier de Manipal, voisin du musée.

Remarquablement, nous avons rapidement analysé les spécimens et les objets exposés en procédant à une observation attentive, en posant des questions et en utilisant plusieurs points de vue. L’Inde dispose de vastes collections d’instruments scientifiques, de spécimens et d’archives inexplorées. Ces collections offrent un potentiel incroyable pour ce type d’exploration ouverte de groupe, qui permet de créer de nouvelles approches en matière d’enseignement, de recherche et de préparation d’expositions.

Fabriqué localement v. 1950? Plusieurs de ces modèles anatomiques en bois et en plâtre étaient présentés. Ils étaient tous identiques, mais présentaient différents systèmes anatomiques.

Fabriqué localement v. 1950? Plusieurs de ces modèles anatomiques en bois et en plâtre étaient présentés. Ils étaient tous identiques, mais présentaient différents systèmes anatomiques.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.