Cirkut B&W

Partie 3 : la difficulté de dater l’appareil photo Cirkut de Denton

Dans la Partie 2 de cette série, Karen Ball-Pyatt s’est intéressée à Ernest Denton et à ses activités à Kitchener (Deciphering Denton: The Kitchener Connection). Dans la Partie 3, nous nous attarderons davantage à l’appareil Cirkut lui-même, à l’histoire des appareils Century et à la difficulté d’en déterminer la date.

 

Fig. 1

Fig. 1 mécanisme panoranique et appareil photo

 

L’appareil « No. 8 Century Cirkut Panoramic Outfit » a vu le jour en tant que fruit d’une division de la Eastman Kodak Company, dans le catalogue d’appareils photo Century de 1907. Le prix de l’appareil de base était de 175 $, bien qu’on pouvait y ajouter diverses lentilles et options. L’équipement complet comprenait le modèle Century 46 (soit une chambre photographique de 16,5 sur 21,5 cm), une lentille Series II Centar, un obturateur automatique no 1, le mécanisme à photos panoramiques, un dos pivotant, un support à plaque double, un trépied « crown » et un boîtier de transport en cuir.

 

 

 

Fig. 2

Fig. 2 socle circulaire du trépied « crown »

 

Une partie du mécanisme à photographie panoramique est visible dans cette série de photos. Le mécanisme panoramique (fig. 1 devant plan) se fixait à l’arrière de l’appareil (fig. 1 en arrière); tout l’appareil pouvait pivoter sur le socle circulaire du trépied « crown ». Il s’enclenchait dans l’engrenage qui permettait l’exposition de la pellicule se déplaçant derrière l’obturateur. Ici, il s’agit de pellicule Eastman Daylight de 20 cm de largeur; on pouvait en utiliser jusqu’à près de 2,5 mètres de long. Pour prendre des photos standard, il suffisant de retirer le mécanisme panoramique et de le remplacer par le porte-plaque double (non-visible ici).

 

Fondée en 1900 et nommée en l’honneur du « nouveau millénaire », la Century Camera Company fabriquait ainsi des appareils photo à Rochester, New York. Ses plus anciens modèles ont été les modèles Century Compact (de 10 à 16), le Century Grand, le Grand Junior, le Long Focus et les Century stéréoscopiques, pour ne nommer que ceux-là. En 1903, la société Eastman Kodak Company (EKC) a acquis les parts de la Century Camera Co., et en 1905, Century Cameras faisait l’acquisition de la Rochester Panoramic Camera Co., laquelle détenait les brevets pour le mécanisme panoramique de William J. Johnston, dont le nom « Cirkut ». En 1907, entièrement absorbée, Century devenait une division d’EKC. Dans le cinquième billet, nous conclurons la série en explorant la contribution de John Robert Connon au perfectionnement de la photographie panoramique ainsi que les liens entre l’ingéniosité de William J. Johnston et le Cirkut panoramique.

 

L’appareil photo Cirkut acquis par le musée portait le numéro de série 749 et l’inscription « Eastman Kodak Co., Successors to CENTURY CAMERA CO. », et a été fort difficile pour nous de dater malgré la présence du numéro de série. Après consultation auprès de M. Nassau, M. Bogad et de gens de la George Eastman House, la meilleure approximation selon l’information trouvée serait quelque part entre 1908 et 1915 : 1908, parce qu’il s’agit de la date à laquelle Century a fait son apparition dans le catalogue en tant que division d’EKC, et 1915 parce que c’est à cette date que Century a été entièrement absorbée par la division Folmer d’EKC. Ces dates concordent avec la période à laquelle Ernest Denton a établi son studio de photographie à Berlin, en Ontario (aujourd’hui Kitchener-Waterloo), qu’il s’est procuré son appareil Cirkut, et qu’il a produit en 1916 ses premières photos panoramiques du Corps expéditionnaire canadien.

 

Les membres du projet de l’appareil photo Cirkut se sont réunis pour examiner les photographies panoramiques d’Ernest Denton et en discuter. Grâce à la contribution de M. Wilhem Nassau (gauche), de M. Dolf Bogad (droite) et de Mme Karen Ball-Pyatt, nos connaissances sur cet appareil photo et sur le photographe se sont grandement approfondies. Photo : Salle Grace Schmidt d’histoire locale

Les membres du projet de l’appareil photo Cirkut se sont réunis pour examiner les photographies panoramiques d’Ernest Denton et en discuter. Grâce à la contribution de M. Wilhem Nassau (gauche), de M. Dolf Bogad (droite) et de Mme Karen Ball-Pyatt, nos connaissances sur cet appareil photo et sur le photographe se sont grandement approfondies. Photo : Salle Grace Schmidt d’histoire locale

 

Ces panoramas font présentement partie de la collection de la salle d’histoire locale Grace Schmidt de la Bibliothèque publique de Kitchener, et feront l’objet du quatrième billet de la série, Les photos panoramiques Cirkut de Denton (en anglais seulement) le 18 mars 2015.

 


Partie 4 : les photos panoramiques Cirkut de Denton (en anglais seulement)

de Karen Ball-Pyatt

Publié sur le site HISTORICALLY SPEAKING le 18 mars 2015

Salle Grace Schmidt, Bibliothèque publique de Kitchener

@KPL_GSRHistory


 

Références bibliographiques :

  1. Lansdale, Robert. « The Inventors of the Cirkut Camera and its Parts », Photographic Canadiana, vol. 36, no1 (mai-juin 2010).
  2. McBride, Bill. « Evolution of the No. 10 Cirkut Camera », Photographic Canadiana, vol. 36, no1 (mai-juin 2010).
  3. McKeown, James M. McKeown’s Price Guide to Antique & Classic Cameras, 12eédition, Wisconsin, 2005-2006.

 

Remerciements :

Nous souhaitons exprimer nos sincères remerciements à Wilhem Nassau pour être entré en rapport avec le musée et avoir ainsi rendu possible le don, à Dolf Bogad pour le don de l’appareil photo et pour avoir répondu à nos nombreuses questions, à Karen Ball-Pyatt pour son accord à participer à ce projet, et à Bryan Dewalt, conservateur des communications, pour sa critique du projet et ses idées, et Linda Laroque pour ses judicieuses corrections.

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *