cyclo camera_mod

Partie 5 : Innovations canadiennes pour la photographie panoramique

Historique :

 

Appareil photo panoramique Cirkut Century 46, No. 8 division Century Camera, Société Eastman Kodak (Rochester, N.Y.) ca. 1908-15 No. d’artefact : 2013.0126

Figure 1. Appareil photo panoramique Cirkut
Century 46, No. 8
division Century Camera,
Société Eastman Kodak (Rochester, N.Y.)
ca. 1908-15
No. d’artefact : 2013.0126

Après avoir examiné l’appareil photo panoramique Cirkut (Figure 1), l’une des premières questions à ressortir portait sur les photographies panoramiques. Les photos ont-elles survécu? Si oui, où sont-elles?

 

Serions-nous assez chanceux pour trouver des photos panoramiques et les preuves à l’appui qui les relieraient à l’artéfact nouvellement acquis? En fait, nous l’avons été! Il y a environ un an et demi, une recherche des faits m’a dirigé vers Karen Ball-Pyatt à la salle d’histoire locale Grace Schmidt de la bibliothèque publique de Kitchener. Mes échanges avec Karen ont confirmé l’existence des panoramas militaires de Denton datant de 100 ans (Figure 2), conservés en toute sécurité dans leurs collections. Notre recherche et l’examen des photos par Wilhelm Nassau et Dolf Bogad ont permis à notre équipe de conclure que l’appareil photo et les superbes photos panoramiques de Denton avaient une relation de correspondance aussi étroite que nous pourrions l’espérer. C’est grâce à Karen que le partage de cette histoire, par l’entremise d’une collaboration entre @KPL_GSRHistory et @SciTechMuseum, deviendrait réalité.

 

 

« J’aimerais seulement dire que Ernest Denton était mon arrière-grand-père. Dans notre enfance, c’était notre Papi et c’était un homme merveilleux. Je n’ai jamais su qu’il était un excellent photographe, pour moi, il n’était que mon Papi. »

~ Mme Linda Tucker, mars 2015.

 

Figure 2. Photo panoramique, Studio Denton, 1916.

Figure 2. Photo panoramique, Studio Denton, 1916. Courtoisie de la sale d’histoire locale Grace Schmidt de la bibliothèque publique de Kitchener.

 

Innovations canadiennes :

 

Dans ce dernier versement, je présenterai un bref aperçu des innovations canadiennes pour l’évolution de la photographie panoramique, une technique employée pour capter en une seule exposition des vues larges et ininterrompues d’une scène, comme des photos de grands groupes.

 

C’est vers la fin des années 1880 que l’invention de la pellicule souple enroulée a permis aux inventeurs, innovateurs et fabricants de la jumeler à un mécanisme qui faisait tourner un appareil autour de l’axe optique d’une lentille, et ce, en même temps que la pellicule passait devant l’obturateur. Deux Canadiens, John Robert Connon et William James Johnston, ont contribué au perfectionnement de ce système mécanique. Les avancées dans l’évolution de la photographie panoramique et la conception de l’appareil photo panoramique Cirkut ont permis de perfectionner le système qui a eu alors la capacité de capter des scènes larges et allongées sur pellicule et sur des photos allant jusqu’à 2,45 m, ce qui dépasse le champ de vision de l’œil humain. Connon et Johnston ont tous les deux obtenu des brevets pour les dessins de leurs appareils photo pouvant prendre des photos panoramiques à 360 degrés.

 

Figure 3. Panorama du village d'Elora (Ontario), J.R. Connin, 1887. Avec la courtoisie du Wellington County Museum and Archives / PH 2754.

Figure 3. Panorama du village d’Elora (Ontario), J.R. Connon, 1887. Courtoisie du Wellington County Museum and Archives / PH 2754.

 

cxzcxzcxz

Figure 4. Brevet canadien de Connon, 1888. Canadian Intellectual Property Office, Patent document 30, 143.

 

 

John Robert Connon (1862-1931), un photographe de la ville d’Elora, dans le comté de Wellington, en Ontario a obtenu le brevet canadien no 30,143 le 21 août 1888 pour son invention de l’appareil photo panoramique Whole-Circle (Figure 4). La première photo panoramique prise par Connon avec un appareil de type cycloramique était du paysage de la ville d’Elora en 1887 (Figure 3).
On en connait un peu moins au sujet de William James Johnston (1856-1941), surtout de sa vie adulte. Il est né à Portsmouth, en Ontario, mais a vécu aux États-Unis dans les années 1870 à 1905, d’abord au Wyoming, ensuite à Rochester, dans l’état de N.Y. (Lansdale, PHSC, 2010). Pendant qu’il travaillait au sein de la Rochester Panoramic Co. (avec Reavil et coll.), il a obtenu deux brevets américains pour des appareils photo panoramiques, dont l’un est estampé à l’intérieur du dos panoramique de cet appareil photo Cirkut. En 1905, Johnston est revenu au Canada et s’installe à Toronto où il a fondé la Société de la caméra panoramique du Canada (1907). Johnston meurt presque sans un sou dans une maison de Toronto en 1941 (Lansdale, PHSC, 2010).

 

La leçon à tirer dans cette série de blogs a été la richesse des histoires et des récits qui ont été révélées, en particulier lorsque l’on combine une approche « lecture des artefacts » aux documents textuelles et iconographiques, peu importe où ils se trouvent. Lorsqu’ils sont pris ensemble et en contexte, l’effet multiplicateur de collectionner et de collaborer devient quasi incontestable.

 


 

Partie 1 : Un appareil photo panoramique Cirkut et son propriétaire

Par Michel Labrecque, conservateur adjoint, Société des musées de sciences et technologies du Canada

Publié le 25 février 2015

 

Partie 2 : Ernest Denton et ses activités à Kitchener

Par Karen Ball-Pyatt, bibliothécaire à la salle Grace Schmidt de la bibliothèque publique de Kitchener

Publié le 4 mars 2015

 

Partie 3 : La difficulté de dater l’appareil photo Cirkut de Denton

Par Michel Labrecque

Publié le 11 mars 2015

 

Partie 4 : Photos panoramiques parfaites

Par Karen Ball-Pyatt

Publié le 18 mars 2015

 

Partie 5 : Innovations canadiennes pour la photographie panoramique

Par Michel Labrecque

Publié le 27 mars 2015

 


 

Références bibliographiques :

1. Connon, John Robert, Application for Patent for Photographic Instrument, ministère de l’Agriculture, Elora, Ontario, 21 août 1888.

2. George Eastman House, Rochester, N.Y.

3. Lansdale, Robert, The Inventors of the Cirkut Camera and its Parts, Photographic Canadiana, vol. 36, numéro 1, mai-juin 2010.

4. McBride, Bill, Evolution of the No. 10 Cirkut Camera, Photographic Canadiana, vol. 36, numéro 1, mai-juin 2010.

5. McKeown, James M., McKeown’s Price Guide to Antique & Classic Cameras 12e édition, 2005/2006, Wisconsin.

6. Silversides, Brock, Panoramic Photography, Photographic Canadiana, vol. 10, numéro 6, mars-avril 1985.

 

Remerciements :

Nous aimerions remercier Karen Ball-Pyatt de la salle d’histoire locale Grace Schmidt pour son intérêt et son enthousiasme à participer à ce projet, pour son temps, ses recherches inestimables et son grand dévouement. Nous remercions également la bibliothèque publique de Kitchener d’avoir partagé sa collection des œuvres de Denton. Un remerciement particulier à Wilhem Nassau et Dolf Bogad pour le don de l’appareil photo et le partage de leur enthousiasme et leurs connaissances de la photographie panoramique. Merci à Bryan Dewalt pour sa critique du projet et ses idées et merci à Wellington County Museum and Archives de nous avoir donné la permission d’utiliser la photo d’Elora de Connon. Nous aimerions également souligner la contribution de Mme Linda Tucker, l’arrière-petite-fille de Ernest Denton d’avoir partagé la mémoire de son « Papi ».

 

 

 

 

Cirkut B&W

Partie 3 : la difficulté de dater l’appareil photo Cirkut de Denton

Dans la Partie 2 de cette série, Karen Ball-Pyatt s’est intéressée à Ernest Denton et à ses activités à Kitchener (Deciphering Denton: The Kitchener Connection). Dans la Partie 3, nous nous attarderons davantage à l’appareil Cirkut lui-même, à l’histoire des appareils Century et à la difficulté d’en déterminer la date.

 

Fig. 1

Fig. 1 mécanisme panoranique et appareil photo

 

L’appareil « No. 8 Century Cirkut Panoramic Outfit » a vu le jour en tant que fruit d’une division de la Eastman Kodak Company, dans le catalogue d’appareils photo Century de 1907. Le prix de l’appareil de base était de 175 $, bien qu’on pouvait y ajouter diverses lentilles et options. L’équipement complet comprenait le modèle Century 46 (soit une chambre photographique de 16,5 sur 21,5 cm), une lentille Series II Centar, un obturateur automatique no 1, le mécanisme à photos panoramiques, un dos pivotant, un support à plaque double, un trépied « crown » et un boîtier de transport en cuir.

 

 

 

Fig. 2

Fig. 2 socle circulaire du trépied « crown »

 

Une partie du mécanisme à photographie panoramique est visible dans cette série de photos. Le mécanisme panoramique (fig. 1 devant plan) se fixait à l’arrière de l’appareil (fig. 1 en arrière); tout l’appareil pouvait pivoter sur le socle circulaire du trépied « crown ». Il s’enclenchait dans l’engrenage qui permettait l’exposition de la pellicule se déplaçant derrière l’obturateur. Ici, il s’agit de pellicule Eastman Daylight de 20 cm de largeur; on pouvait en utiliser jusqu’à près de 2,5 mètres de long. Pour prendre des photos standard, il suffisant de retirer le mécanisme panoramique et de le remplacer par le porte-plaque double (non-visible ici).

 

Fondée en 1900 et nommée en l’honneur du « nouveau millénaire », la Century Camera Company fabriquait ainsi des appareils photo à Rochester, New York. Ses plus anciens modèles ont été les modèles Century Compact (de 10 à 16), le Century Grand, le Grand Junior, le Long Focus et les Century stéréoscopiques, pour ne nommer que ceux-là. En 1903, la société Eastman Kodak Company (EKC) a acquis les parts de la Century Camera Co., et en 1905, Century Cameras faisait l’acquisition de la Rochester Panoramic Camera Co., laquelle détenait les brevets pour le mécanisme panoramique de William J. Johnston, dont le nom « Cirkut ». En 1907, entièrement absorbée, Century devenait une division d’EKC. Dans le cinquième billet, nous conclurons la série en explorant la contribution de John Robert Connon au perfectionnement de la photographie panoramique ainsi que les liens entre l’ingéniosité de William J. Johnston et le Cirkut panoramique.

 

L’appareil photo Cirkut acquis par le musée portait le numéro de série 749 et l’inscription « Eastman Kodak Co., Successors to CENTURY CAMERA CO. », et a été fort difficile pour nous de dater malgré la présence du numéro de série. Après consultation auprès de M. Nassau, M. Bogad et de gens de la George Eastman House, la meilleure approximation selon l’information trouvée serait quelque part entre 1908 et 1915 : 1908, parce qu’il s’agit de la date à laquelle Century a fait son apparition dans le catalogue en tant que division d’EKC, et 1915 parce que c’est à cette date que Century a été entièrement absorbée par la division Folmer d’EKC. Ces dates concordent avec la période à laquelle Ernest Denton a établi son studio de photographie à Berlin, en Ontario (aujourd’hui Kitchener-Waterloo), qu’il s’est procuré son appareil Cirkut, et qu’il a produit en 1916 ses premières photos panoramiques du Corps expéditionnaire canadien.

 

Les membres du projet de l’appareil photo Cirkut se sont réunis pour examiner les photographies panoramiques d’Ernest Denton et en discuter. Grâce à la contribution de M. Wilhem Nassau (gauche), de M. Dolf Bogad (droite) et de Mme Karen Ball-Pyatt, nos connaissances sur cet appareil photo et sur le photographe se sont grandement approfondies. Photo : Salle Grace Schmidt d’histoire locale

Les membres du projet de l’appareil photo Cirkut se sont réunis pour examiner les photographies panoramiques d’Ernest Denton et en discuter. Grâce à la contribution de M. Wilhem Nassau (gauche), de M. Dolf Bogad (droite) et de Mme Karen Ball-Pyatt, nos connaissances sur cet appareil photo et sur le photographe se sont grandement approfondies. Photo : Salle Grace Schmidt d’histoire locale

 

Ces panoramas font présentement partie de la collection de la salle d’histoire locale Grace Schmidt de la Bibliothèque publique de Kitchener, et feront l’objet du quatrième billet de la série, Les photos panoramiques Cirkut de Denton (en anglais seulement) le 18 mars 2015.

 


Partie 4 : les photos panoramiques Cirkut de Denton (en anglais seulement)

de Karen Ball-Pyatt

Publié sur le site HISTORICALLY SPEAKING le 18 mars 2015

Salle Grace Schmidt, Bibliothèque publique de Kitchener

@KPL_GSRHistory


 

Références bibliographiques :

  1. Lansdale, Robert. « The Inventors of the Cirkut Camera and its Parts », Photographic Canadiana, vol. 36, no1 (mai-juin 2010).
  2. McBride, Bill. « Evolution of the No. 10 Cirkut Camera », Photographic Canadiana, vol. 36, no1 (mai-juin 2010).
  3. McKeown, James M. McKeown’s Price Guide to Antique & Classic Cameras, 12eédition, Wisconsin, 2005-2006.

 

Remerciements :

Nous souhaitons exprimer nos sincères remerciements à Wilhem Nassau pour être entré en rapport avec le musée et avoir ainsi rendu possible le don, à Dolf Bogad pour le don de l’appareil photo et pour avoir répondu à nos nombreuses questions, à Karen Ball-Pyatt pour son accord à participer à ce projet, et à Bryan Dewalt, conservateur des communications, pour sa critique du projet et ses idées, et Linda Laroque pour ses judicieuses corrections.